Le chagrin du Roi mort


Les romans / mardi, décembre 25th, 2018

C’est une petite île froide, quelque part dans le nord. Le vieux roi est mort. Son corps repose sur un lit de pierre, sur la Grand-Place. Il neige.

Auteur :  Jean-Claude Mourlevat
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Parution : 2009
Pages : 403

Résumé

C’est une petite île froide, quelque part dans le nord. Le vieux roi est mort. Son corps repose sur un lit de pierre, sur la Grand-Place. Il neige. Il sera question de séparation, de guerre, de trois ciels différents, d’un premier amour. Il y aura une prophétie, des êtres qui se perdent dans l’immensité, une sorcière qui mange des têtes de rat…

Mon avis

J’étais partie à la bibliothèque pour chercher quelques romans pouvant s’intégrer au Cold Winter Challenge et celui-ci fut un pure choix esthétique en l’occurrence. Le résumé étant assez opaque mais suffisamment attrayant pour me donner envie d’embarquer pour ce voyage dans ces terres glaciales !

Tout était comme avant, et rien n’était comme avant. Le deuil recouvrait tout de sa substance noire. Il s’infiltrait partout, gâtait les plus modestes bonheurs : la saveur des bonnes choses, le sommeil, la beauté transparente d’un glaçon sous un toit. Tout.

On y suit l’histoire de deux frères, Aleks et Brisco qui ont vu le jour à Petite Terre. Une île charmante, pacifique où les habitants ont préférés accumulés les livres dans une bibliothèque merveilleuse que d’élever des armées. Petite Terre, c’est un mode de vie et de pensée. Et nos deux enfants sont élevés dans cette douceur de vivre… jusqu’à ce jour terrible où Brisco est enlevé par une femme étrangère et emmené loin, à Grande Terre.

A partir de là, tant de choses changent, la guerre, la mort, l’asservissement et l’enrôlement pour des guerres lointaines. Au début de notre histoire Aleks n’est qu’un enfant… qui voit son monde s’écrouler. En suite, il est un homme qui se voit arraché à sa famille pour partir vers des combats lointains contre un pays qui ressemblent fortement à la Russie.

Ceux qui nous ont envahis autrefois n’ont jamais changé Petite Terre, c’est Petite terre qui a fini par les changer, avec le temps. La neige, la mer et la glace ont été plus fortes qu’eux. Se battre contre des envahisseurs, c’est disparaître à coup sûr. Il faut d’abord survivre, je vous le dis. Et garder confiance.

En fait, on se croirait dans une version fantasy de la guerre de Russie de Napoléon, de la gestion des hommes en passant par le conflit, sa gestion, les tactiques de la terre brûlée, jusqu’à la place centrale de l’hiver qui est finalement le plus grand défenseur du peuple des Steppes.

Dans la seconde partie du roman, on suit en parallèle les deux frères dans leurs vies respectives. Cette seconde partie est une transition, la recherche de la vérité… Le moment où chacun d’eux trouvent sa raison de vivre…

Ils se glissaient sous le couvertures et oubliaient les mots.
Les verbes devenaient des caresses, les adjectifs des baisers.
En peu de temps ils découvrirent l’un de l’autre toute la grammaire de leurs corps silencieux.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, un vrai conte nordique, une quête… Une très belle plume qui nous fait voyager entre Petite Terre et Grande Terre, dans l’esprit des hommes. La psychologie des personnages est assez travaillé et comme ceux-ci ne sont pas forts nombreux, on prend grand plaisir à les suivre… J’ai retrouvé dans ce roman quelques autres récits initiatiques que j’avais pu lire, c’est donc une belle surprise pour ma part, même si on ne peut pas dire que cela soit un coup de cœur !

Ce qui me restera sans doute le plus, c’est cette bibliothèque de Petite Terre, j’aimerai tellement… y circuler dans ces petits chariots spéciaux !

D’accord, d’accord… je te cherche une vie encore, Lia… une vie seulement pas d’avantage et je rentre à Petite Terre.

Le chagrin du roi mort par Jean-Claude Mourlevat

Le chagrin du roi mort

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.