Lady Helen & Le Club des Mauvais Jours


Les romans / jeudi, octobre 17th, 2019

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?

Lady Helen, une héroïne tout droit sortie d’un livre de Jane Austen…

S’il m’a été difficile de prime abord de définir à quel point j’avais aimé cette lecture, une chose est maintenant sûre : je suis en deuil de cette histoire ! (C’est un peu prêt ce que je ressens après avoir fini chaque série de livres que j’ai beaucoup aimé…). J’ai découvert le tome à sa sortie, en 2016. Il s’est donc écoulé plusieurs années avant ma lecture des tomes 2 et 3. Et puis, ce fut le bon moment, je ne sais trop pourquoi, mais je le savais !

Je n’ai pas relu le tome 1 mais le retour dans l’Angleterre de 1812 fut fort aisé. Quelques petites pages, un résumé d’une page et j’étais plus ou moins au fait de toutes les intrigues en cours.

Mais par où commencer ? …. 

Plongée au cœur du monde fantastique d’Alison Goodman …

Un univers sombre 

La retranscription historique de l’Angleterre sous la régence : le mélange est subtilement réalisé entre la réalité et la fiction, les recherches sont réels et beaucoup de lieux existants. J’ai beaucoup apprécié m’y promener, découvrir les photos des inspirations… M’imaginer ce monde à la Jane Austen, m’y retrouver et le reconnaître. C’était très agréable…

Les intrigues sur plusieurs générations : un certain nombre d’éléments d’intrigues prennent sources bien avant la naissance d’Helen … La présence même fantomatique d’anciens personnages ajoutait un plus non négligeable.

La mythologie sous-jacente de l’univers : ce monde des hommes et des abuseurs est assez passionnant et donnerait même envie de le voir développer dans d’autres contextes, à d’autres époques… Découvrir le monde sous ce jour. Sans parler le côté magique et alchimique excessivement bien dosé et fort amusant à mêler à la morale et à la religion.

Les personnages 

J’ai aimé la majorité des personnages qui nous sont dépeints dans les romans, leurs relations sont crédibles et parfois déchirantes. J’ai particulièrement apprécié le nœud des relations tissées entre Lord Carlston et le Duc de Selburn… 

Lady Helen a une personnalité agréable, volontaire, et elle n’est pas dépeinte comme une héroïne trop moderne pour son époque. Les problématiques de sa situation de femmes sont mises en avant à de nombreuses reprises, étant donné qu’elle a accès à un monde éminemment masculin et qu’elle a bien du mal à faire valoir son talent et à être prise au sérieux. 

Et à certains égards, je me suis laissée prendre et je trouve que c’est très bien comme ça, j’aime être surprise dans une histoire. 

Une trilogie jeunesse

Le fait qu’il s’agisse d’un roman jeunesse implique forcément un traitement un peu différent. En tant que tel, certaines choses sont adoucies et certaines conséquences à peine développées.  La psychologie tout comme les relations humaines sont survolée. Et s’il y a des tensions, amoureuses notamment, tout est toujours très chaste … Cependant, cela ne m’a pas choqué non plus car cela reste en adéquation avec l’époque de l’histoire et l’éducation des protagonistes. 

Dans tous les cas, il s’agit vraiment d’une trilogie que je conseille à tous ceux qui apprécient l’univers de Jane Austen et le fantastique… saupoudré de romance. Si le 1er tome est un peu lent à démarrer, sachez que cela est largement rattrapé dans les deux tomes suivants. Le dernier tome démarre sur les chapeaux de roue et ne s’arrête pas avant un final pour le moins explosif 🙂 

Informations

Autrice: Alison Goodman
Éditeur : Gallimard Jeunesse
La Trilogie : Le Club des mauvais jours / Le Pacte des mauvais jours / L’Ombre des mauvais jours
Parution : 2016 / 2017 / 2019

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être :

Wicked Deep

Orgueil et Préjugés (film)

La fille d’octobre (musique)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réponse à « Lady Helen & Le Club des Mauvais Jours »

  1. Hello,
    je suis en train de lire le dernier tome et cette saga me plait beaucoup pour le moment. C’est vrai que le premier tome est lent à démarrer, mais on prend le temp de découvrir l’univers et les personnages alors ça ne m’a pas trop dérangé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.