Ecouter - La Source Opiall

The Heart of Everything

The Heart of Everything est le cinquième album du groupe Within Temptation. Il est sorti le 12 mars 2007 en Europe.  Les albums précédents avaient pour thématique la nature (Mother Earth et The Silent Force), le souvenir, le fantôme, la mort (The Silent Force, Enter), ce dernier opus est clairement orienté vers la religion, la guerre et les choix humains et ce qui en découle.

Cette analyse a été réalisée dans le cadre du cours de musicologie de C. Pirenne, de l’Université de Liège. Toute reprise partielle ou complète du travail est interdite. Merci 😉

Le groupe

Le groupe actuelWithin Temptation a été fondé en 1996 par le guitariste Robert Westerholt et la chanteuse Sharon den Adel. Le groupe néerlandais compte actuellement cinq musiciens, un quintet classique avec deux guitaristes (Robert Westerholt, Ruud Jolie), un bassiste (Jeroen van Veen), un batteur (Stephen van Haestregt) et un claviériste (Martijn Spierenburg) ainsi que la chanteuse. Les paroles des chansons sont co-écrites par Sharon den Adel et Robert Westerholt et l’arrangement et la composition musicale sont généralement réalisés par  Robert Westerholt, Daniel Gibson, Sharon den Adel et Martijn Spierenburg. Les photos sont réalisées par Erwin Olaf et le design de l’album a été conçu par Scale to fit.

 

 

 

Le visuel de l’album

L’allégorie de la Justicia

 

La couvertureSharon den Adel trône au sens propre comme au figuré sur la pochette de cd. Elle y est représentée telle une allégorie de la justice. Elle porte clairement un des attributs de la Justicia de la mythologie romaine : le bandeau, symbole d’impartialité attribué à l’origine à la déesse grec du destin, Tyché et qui ne viendra que très tardivement s’inscrire dans les attributs de la Justice. La balance est présente elle aussi d’une manière détournée, étant donné que Sharon ne porte pas l’objet en tant que tel mais devient elle-même la balance en ayant les bras écartés, portant les éléments qui doivent être pesé par elle. Elle est habillée en blanc, symbole de pureté et de candeur. Ses cheveux noirs contrastent avec la tenue délicate.

 

 

 

La main gauche : la Paix et l’Esprit saint

De sa main gauche, trois colombes s’envolent à tire d’ailes vers un ailleurs. La colombe a toujours eu de nombreuses significations dans l’art. Si on considère la double thématique de l’album (la guerre et la religion), la colombe peut revêtir au moins deux symboliques qui sont par ailleurs, historiquement, imbriquées.
Dès l’antiquité, la colombe  est consacrée à la déesse Venus et est considérée comme un symbole de l’amour. A la Renaissance, elle est fréquemment représentée comme attribut de la déesse, elle est également symbole de la fidélité voir même de volupté.

Dans les saintes écritures, une vision positive prévaut. Elle est l’annonciatrice de la fin du Déluge quand elle amène un rameau d’olivier à Noé , signe que les eaux ont baissés. Elle incarne également l’Esprit saint, c’est en ainsi qu’elle figure dans l’Annonciation, le baptême du Christ et bien d’autres représentations religieuses. L’Esprit saint est cité expressément dans Our Solemn Hour:

“Sanctus Espiritus! redeem us from our solemn hour / Sanctus Espiritus! insanity is all around us / Sanctus Espiritus! is this what we deserve?/ Can we break free from chains of never-ending agony?”

La seconde symbolique présente sur cette couverture est sans doute celle de la colombe en tant que gardienne et annonciatrice de la paix. La « colombe de la paix » est née sous le pinceau de Picasso en 1949 des suites du conseil mondial de la paix.

La main droite : Les symboles religieux

Les symboles religieuxDans la main droite, elle porte un grand nombre de colliers et de chaines qu’on identifie plus distinctement à l’arrière de la pochette. A ces chaines sont accrochés des médaillons qui sont autant de signes religieux. On y trouve un chapelet chrétien et un christ en croix. Le Magen David, aussi appelé étoile ou bouclier de David, symbole du Judaïsme, cette étoile à six branches représente les six jours de la semaine, le septième, jour du repos, Shabbat, siégeant au centre de l’étoile. Le Khamsa (aussi appelé Main de Fatima chez les Musulmans ou Main de Myriam chez les juifs) est une amulette protégeant contre le mauvais œil, elle représente la main protectrice de Dieu dans l’Islam. Les cinq doigts sont associés pour les uns aux Piliers de l’Islam et pour les autres aux cinq Livres de la Torah. On retrouve encore le symbole du Boudhisme, la roue du dharma – l’enseignement de Boudha – avec les 8 rayons représentant les huit membres du sentier octuple (la parole juste, la compréhension juste, etc).  Ainsi que l’Om̐, cette syllabe qui est considérée comme le son originel et primordial à partir duquel l’Univers a été structuré dans la religion Hindouiste. Le pentacle droit est présent en tant que symbole de l’énergie cosmique positive et de l’union des cinq éléments (esprit, terre, eau, feu et air), il pourrait être interprété ici comme symbole du paganisme ou de la magie blanche bien qu’il ait été également utilisé comme symbole franc-maçonnique dans une œuvre de 1766 du Baron Tshoudy, l’Etoile flamboyante. Deux des symboles présent ici n’ont pu être identifié avec distinction.

Le corbeau

La thématique de la guerre plane, ombre du déluge et de la destruction. Elle est le scorpion qui tue dans le vidéo-clip de The Howling mais sur la pochette, elle se fait presque indiscernable sous la forme de l’oiseau de malheur. Dans le coin supérieur gauche, l’ombre de la mort, celle du Corbeau. L’oiseau se trouve étrangement au dessus des religions ? Sharon den Adel citera la guerre d’Iraq en plus de la guerre 40-45. Le corbeau est dans l’imaginaire collectif un oiseau de malheur, porteur de nouvelles sinistres. Même son cri signifie malgré lui un appel à la brièveté de la vie : « cras, cras » se traduisant par « demain, demain », appel à une mort imminente.

 

The Heart of Everything

Black SymphonyNous allons à présent observer la manière dont les thématiques développées dans l’iconographie ci-dessus ont été développé dans l’album et les éventuelles thématiques sous-jacentes. Les textes,  les entretiens ainsi que les concerts et les clips-vidéos sont autant de sources que nous avons utilisées pour ce faire.
L’album est décrit par la chanteuse comme un voyage au cœur des choix importants et individuels de l’homme qu’ils soient bons ou mauvais :

«It’s about what an individual finds important in life. You have to make choices. It’s about the journey toward those choices.  [….] But this is not to tell people what is good in my life, but to ask questions and search for what is good in life. That’s why Lady Justice is on the album cover, weighing choices and hopefully making the right choices » .

Le religieux est omniprésent dans les paroles et comme le sous-entendait la couverture sous une forme presque œcuménique et interreligieuse. Nous avons constaté qu’il y avait une forme de cheminement religieux et humain au sein de l’album.

Dans la première chanson, The Howling, c’est un cri, un appel à la raison afin de prévenir que le massacre est imminent, afin de rappeler aux hommes que la guerre est une mauvaise solution et qu’ils vont s’enfermer dans un cauchemar dont on ne s’éveille plus :

« When we start killing/ It all will be falling down / From the hell that we’re in / All we are is fading away ».

Dans le vidéo-clip, Sharon se fait Banshee, personnage fantomatique irlandais annonçant la mort et la destruction. L’appel est un échec comme le montre la fin de la chanson:

« The sun is rising / The screams have gone/Too many have fallen/Few still stand tall/Is this the ending/Of what we’ve begun? /Will we remember/What we’ve done wrong? ».

Sharon parle à ce sujet dans un entretient :

« A lot of times when you look back on history a lot of times it was propaganda, but a lot of times you see it as truth because it’s somebody policing—sort of powers and stuff. But we haven’t learned from that. We haven’t learned from following people’s lives. So people get sacrificed also for war and we don’t learn from that. Here we are again in Iraq » .

 

What have you done,duo de type Beauty and Beast entre Sharon den Adel et Keith Caputo. La chanson repose sur la question posée par la femme, elle reproche un acte grave à l’homme qu’elle aimait et qu’elle haït à présent : « Cause you have turned into my worst enemy / You carry hate that I don’t feel». Cet homme serait-il un de ceux qui ont déclenché (à nouveau) la dévastation dans The Howling ?

Frozen est une chanson d’une personne qui a prit un choix douloureux, qui s’est sacrifié pour une cause et qui l’a payé de sa vie. En l’occurrence, cette chanson est dédiée par le groupe à la cause de la maltraitance envers les femmes et les enfants. Les profits ont d’ailleurs été reversés à une association internationale. Le vidéo-clip raconte l’histoire d’une femme bourgeoise qui a empoisonné son époux afin d’épargner à sa fille (et à  elle-même) des brimades quotidiennes. Dans le fil conducteur de l’album, c’est un moment d’aveu, la culpabilité de l’Homme est assumée et expliquée.

Our Solemn Hour est la chanson centrale de l’album, c’est en effet la première fois que la divinité entre en scène, l’homme qui est prit dans son obscurité et sa folie en appel à l’Esprit saint. Pour Sharon qui est l’auteur et la compositrice de cette chanson, c’est un  cri de désespoir et elle citera clairement sa référence dans une interview:

«It’s like a cry out, the holy spirit. And the song is about the fact that we haven’t learned from war. It sounds like [that] because it’s [Winston] Churchill talking [about] the second World War, of course, but we don’t want to refer to the second World War exactly, but more the feeling of war …» .

Cette chanson bénéficie par ailleurs d’un traitement particulier en concert, elle est introduite par le discours radio que Winston Churchill a prononcé le 19 mai 1940:

« I speak to you for the first time as Prime Minister in a solemn hour for the life of our country, of our empire, of our allies, and, above all, of the cause of Freedom. A tremendous battle is raging in France and Flanders. The Germans, by a remarkable combination of air bombing and heavily armored tanks, have broken through the French defenses north of the Maginot Line, and strong columns of their armored vehicles are ravaging the open country, which for the first day or two was without defenders».

The Heart Of Everything est, selon Sharon den Adel un appel à la lutte pour la liberté d’expression… Mais possède également un coté religieux  évident. Un personnage est en effet dans sa dernière heure solennelle et semble s’adresser à un autre en lui donnant un message d’espoir, celui que toute période d’obscurantisme à sa fin et que le peuple pourra à nouveau s’exprimer et que quoiqu’il arrive, aucun tyran n’a de pouvoir sur les pensées profondes des individus. La chanson s’achève vraisemblablement sur la mort du narrateur qui entend les voix s’éloigner et sa douleur disparaître.

Nous ne détaillerons pas toutes les chansons suivantes, en effet, elles semblent toutes montrer un instant de vie d’une personne face à son désespoir, sa douleur et sa mort. Pour des motifs divers qui sont la traîtrise, l’honneur, l’amour, la lâcheté. Elles sont des facettes différentes de ce que le groupe appelle les choix humains. Hand of Sorrow est l’histoire d’un homme qui a sacrifié son amour sur l’autel du devoir et de l’honneur. The Cross fourmille de références à la dernière journée du Christ et à son chemin vers le mont Golgotha.  Final Destination conte les derniers instants d’un homme qui veut faire face à la mort sans peur.

All I Need est l’appel pathétique d’une personne à bout de souffle qui prie la divinité de lui donner la force de continuer, d’éteindre sa douleur, de lui donner une lueur d’espoir afin qu’elle continue à avancer et à croire en lui.  Elle espère que l’Être qui est là ne va pas la déchirer et va faire de son cœur un endroit meilleur… Et par dessus tout, elle demande à être sauvée. La quête de la rédemption commence.

The Truth Beneath The Rose est vraisemblablement inspiré du roman d’Umberto Eco, Le nom de la rose. On se trouve dans la conscience d’un homme d’église se repend de ses crimes qu’il croyait justifiés pour et par la religion. Il raconte qu’il a perdu sa foi dans les guerres saintes, qu’il a cru que le sang pouvait être son salut. Il est face à sa propre obscurité et demande à  Dieu de le délivrer du mal, de la sauver de l’enfer et de lui permettre d’atteindre le paradis.

Forgiven, étrange chanson qui semble être celle d’une divinité s’adressant à l’Homme. Une divinité qui semble désolée de ne pas avoir pu protéger l’homme dès le début, un homme qui ne pouvait pas faire face à sa propre liberté. Le dieu dit que le combat est terminé et que tout ce qui a été fait est pardonné mais que maintenant il n’y a pour lui que le silence dans lequel l’homme l’a abandonné dans le silence : « Ooh, for so long I’ve tried to shield you from the world / Ooh, you couldn’t face the freedom on your own / And here I am left in silence». A noter que cette chanson peut être interprétée d’une manière différente. En concert, cette chanson débute les chansons lentes, la chanteuse quitte ses habits rouge pour apparaître tout de blanc vêtu. L’introduction visuelle de cette chanson est le cosmos et une vue sur les planètes.

Conclusion

Duo de type "Beauty and the beast"Au niveau musical ce groupe est considéré la plupart du temps comme un groupe de gothic metal de part la présence de la chanteuse à la voix éthérée alors qu’il y a peu d’influence de la musique gothique en elle-même. L’album Enter était plus proche du gothic metal et du doom metal que Silent Force et que ce dernier opus où l’on retrouve la présence d’un véritable orchestre symphonique et non plus d’un arrangement réalisé uniquement au synthétiseur. Ce que l’on peut néanmoins retrouver de la musique gothique, c’est la présence des duo « Beauty and the Beast », mêlant une voix grunt/crié et une voix féminine, notamment dans la chanson What Have You Done ou The Other Half Of Me. La musique doit au doom metal ses tempos lents, ainsi que peut-être ses thématiques émotionnelles. La critique les a considérés tour à tour comme un groupe de Doom metal, de Gothic metal, de « celtic metal », de « fairytale metal »  ou de symphonic metal.

Le groupe par sa musique, son iconographie, sa scénographie se rapproche du courant postmoderniste, la couverture du cd en est le plus bel exemple, un collage d’éléments hétéroclites, de religions différentes et de symboliques tous azimuts sans souci d’harmonie particulière. Si l’idée générale est compréhensible, il n’en reste pas moins qu’elle ne s’exprime que par des références culturelles aussi bien antiques que récentes. Sharon den Adel semble d’ailleurs tout à fait consciente de ce patchwork au niveau musical :

« I think I would call it melodic, symphonic rock. And with a lot of film influences, some metal influences and folk influences. Different kinds of genres we put in one kind of style and just mixed it. It’s very cinematic I think … storytelling » .

Within Temptation joue sur les codes, jonglant avec ceux du courant gothique, de la culture celtique, sataniste, païenne… L’ambiance du concert Black Symphony est un mélange de tout cela, une scène encadrée d’anges sortit tout droit d’une architecture gothique, des écrans vidéos encadrés par des personnages d’enluminures, des personnages démoniaques, du feu, du souffre, des effets pyrotechniques. La religion chrétienne est omniprésente dans les introductions, de la vue d’un déambulatoire dans l’obscurité, à l’arrivée des choristes en tenue monastique. Des moines corrompus sont montrés dans un paysage de malheur, … visuellement, la religion vue par Within Temptation est celle de l’obscurantisme, de l’inquisition, dévastatrice et habitées par ses propres démons. Une vision sombre et pessimiste. Une sorte d’habit de scène, comme la tenue de reine Banshee portée par Sharon, assise sur son trône. Corbeau de malheur. L’image que le groupe se donne est donc assez proche de celles d’autres groupes de métal symphonique de la scène néerlandaise comme le défunt After Forever, Epica  le groupe norvégien de gothic metal, Tristania, le groupe finlandais Nightwish…

Sharon den Adel

Il est cependant intéressant de noter une possible particularité… malgré l’image formatée que le groupe se donne, sombre, mélancolique, les idées défendues par les textes eux-mêmes sont étonnamment idéalistes et positives. Parfois même un peu naïves quand il s’agit d’imaginer ce dialogue parfait œcuménique et interreligieuse qui est en équilibre avec les colombes de la paix. L’espoir d’un monde où l’homme apprendrait de ses erreurs et où il pourrait s’exprimer librement de tous les sujets, et vire sa foi librement. Car même l’image de la religion est positive !

Une autre particularité qui n’est peut-être pas totalement inconnue au coté positif, c’est une femme qui est la parolière principale du groupe, contrairement aux formations musicales ci-dessus. D’où peut-être aussi les différents engagements en matière d’humanitaire. Une femme, leader d’un groupe de métal symphonique ? Pourquoi pas.

 

 

IMPELLUSO, Lucia, La nature et ses symboles : repères iconographiques, Paris, Hazan, 2004

Bibliographie

BATTISTINI, Mathilde, Symboles et allégories : repères iconographiques, Paris, Hazan, 2004

PRICE, Jason, MAKI, Jeff, Within Temptation’s Sharon den Adel: A second youth, (en ligne), Live-Metal.net, mai 2007 (ref. 27/03/2009), disponible sur http://www.live-metal.net/interviews_withintemptation.html

WINSTON, Churchill, Be Ye Men of Valour : First Broadcast as Prime Minister, (en ligne), The Churchill Center, 1940 – site non daté, (ref. 30/03/2009), disponible sur http://www.winstonchurchill.org/i4a/pages/index.cfm?pageid=392

BOWAR, Chad, Within Temptation Interview: A Conversation With Vocalist Sharon den Adel,  (en ligne), About.com, 2007, (ref. 27/03/2009), disponible sur http://heavymetal.about.com/od/interviews/a/withintemptatio.htm

WithinTemptation, (en ligne), Wikipedia, (ref. 27/03/2009), disponible sur http://en.wikipedia.org/wiki/Within_temptation

Gothic Metal, (en ligne), Wikipedia, (ref. 27/03/2009), disponible sur http://en.wikipedia.org/wiki/Gothic_metal

Symphonic Metal, (en ligne), Wikipedia, (ref. 27/03/2009), disponible sur http://en.wikipedia.org/wiki/Symphonic_metal

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “The Heart of Everything

  1. Vraiment très intéressant, bravo!

    Pour Hand of Sorrow et The Cross, ils sembleraient qu’ils sont inspirés par l’Assassin Royal de Robin Hobb, et Final Destination par le film du même nom. The Truth Beneath the Rose serait lui inspiré du Da Vinci Code aussi. Ils puisent leur inspiration dans énormément de domaines apparemment.

    En tout cas tu as fait de sérieuses recherches, ça se voit!

    Un autre travail en cours?

  2. J’avais en effet lu qu’ils s’inspiraient énormément de choses, de films, de bouquins, etc. Par contre, je n’avais pas trouvé d’informations sur certaines chansons, merci d’éclairer ma lanterne :D… Je regarderai un peu par curiosité x)
    Pour The Truth Beneath the Rose, ça ne m’étonne pas !! Après tout, c’est le même genre d’univers à des périodes différentes :p

    Actuellement, j’ai des travaux « moins intéressant » à mettre ici, genre… la politique culturelle des souverains en Belgique au XIXème siècle ou une analyse d’un fragment d’amphore xD… Je pense que j’essayerai surtout de mettre certaines recherches qui concernent l’album pour enfant, le truc c’est que ça fait 40 pages, donc il faut que j’adapte un peu et que je divise le sujet 😀

    Voilou !!
    Merci pour ton commentaire en tout cas 😉

    Bisous!

  3. Ton parcours scolaire te permet de t’intéresser à pas mal de choses, c’est plutôt positif ^^

    Bon courage pour ta session d’examen, n’oublie pas de faire un break de temps en temps, histoire de garder la santé et le moral!

    Très joli nouveau thème par ailleurs 😉

    Bisous ma douce.

  4. Ouip ^^ On va dire ça 😀 Heureusement que ça fait de la culture générale :p

    Je vais essayer :p là, je vais déjà essayer de me concentrer oO »….
    C’est toujours comme ça, on a plein d’idées et d’envies uniquement quand on a pas le temps ! Pas juste xD

    Merci 😀 ..

    Bisous ^-^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *