Les romans

Les Délices de Tokyo

de  Durian Sukegawa   – A l’époque, on n’avait pas d’autre plaisir que d’imaginer ce qui se cachait derrière les mots. J’aimais faire travailler mon imagination. Du coup, j’ai été surprise d’apprendre que vous vouliez devenir écrivain. – C’est de l’histoire ancienne. -Mais les rêves d’autrefois, ils restent, non ?